Un autre visage d’Andorre

Accès à la Casa Museu d’Areny-Pandolit depuis la Carrer Major d’OrdinoRares sont les voyageurs qui se rendent dans la Principauté d’Andorre afin de visiter son patrimoine historique. Pourtant, à côté des sentiers de randonnée, des stations de ski et des centres commerciaux, quelques vieilles pierres ont survécu à l’urbanisation galopante.

On peut citer deux exemples : l’un situé au cœur du village d’Ordino (Casa Museu d’Areny-Pandolit) ; l’autre à Encamp (Casa Cristo). La Casa Museu d’Areny-Pandolit et la Casa Cristo sont deux maisons traditionnelles andorranes que l’on peut découvrir à travers des visites guidées proposées en catalan, français et castillan.

Chemin d’accès à la Casa Museu d’Areny-PandolitLa Casa Museu d’Areny-Pandolit, toute proche du musée de la Poste, est l’exemple typique d’une maison noble andorrane. L’édifice, construit à la fin du XVIIe siècle par le baron Guillem d’Areny-Pandolit, a connu d’importants travaux de restauration dans les années 1980 avant de devenir un musée. Dans les différentes salles, on trouve une série d’objets plutôt hétéroclites. Malheureusement, l’origine de cette collection n’est pas toujours bien expliquée.

La visite permet de découvrir l’histoire de la famille d’Areny-Pandolit mais aussi de prendre connaissance de certaines particularités d’Andorre. On apprend ainsi que la Principauté possède deux co-princes : l’évêque d’Urgel et…le chef d’état français !

La Casa Cristo permet au contraire de découvrir la vie d’une famille humble au début du XXe siècle. Là, la visite est nettement plus rapide et pas seulement parce que le bâtiment est plus petit. La visite guidée a lieu à toute vitesse et le temps passé dans chaque pièce avoisine les deux minutes.

Les éléments présentés ne manquent pourtant pas d’intérêt. Dans la première pièce située au rez-de-chaussée on découvre l’endroit où étaient conservés les aliments. La pièce principale, située au premier étage, est celle où se déroulait la plupart des activités de la maison. Dans cet espace, la famille pouvait se réunir autour de la cheminée, chaque membre ayant une place attribuée. Les autres espaces sont des chambres à coucher.

Comme tout territoire, la Principauté d’Andorre n’est pas dépourvue d’histoire. Quelques vestiges racontent encore la vie des habitants de ces montagnes durant les siècles passés. Ce patrimoine mériterait d’être davantage mis en valeur. Il mériterait aussi que le visiteur de passage s’y attarde plus souvent.

Accès à la Casa Cristo depuis la rue principale d’Encamp

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s