La forêt pour les nuls

Les rennais attendaient cette exposition depuis un moment, une des rares expositions temporaires produites dans notre magnifique cité, et ça y est, elle est là ! « Bois, l’âme de la forêt », est la nouvelle exposition proposée par l’écomusée du pays de Rennes et commissionnée par Philipe Bardel, ouverte jusqu’au 25 août 2013.

 Marine et moi-même, Nathalie, étions impatientes de nous y rendre et de vous faire un compte-rendu de cette visite.


Ce nouveau divertissement local fait pour les citadins que nous sommes, l’effet d’une balade en forêt. Une scénographie pour le moins arborescente nous fait entrer sous les frondaisons et pénétrer ces univers mystérieux que sont les sylvicultures, les scieries, et les ateliers de menuiserie et ébénisteries.

Une belle introduction historique accueille le visiteur et l’aiguillonne sur l’histoire de la forêt en Bretagne, son évolution, et son implication dans la vie des hommes depuis le Moyen Age, puis on reprend un peu d’oxygène en s’instruisant des différentes espèces et variétés de bois présentes dans notre région.

Un petit jeu de devinettes nous amène à tester notre éminent savoir à ce sujet. Evidemment, nous n’en avons deviné qu’une : le chêne, c’est déjà mieux que rien ! Pas vrai Nathalie ?

Un bel espace en effet. Néanmoins, nous avons rencontré un problème malheureusement trop récurrent dans les expositions culturelles : trop de panneaux à lire ! Surtout quand ceux-ci se multiplient alors que les objets à manipuler, sentir, toucher, se font trop rares. Bien sûr, le jeu de devinettes tient une place conséquente, avec ses multiples petits cartels à tourner pour découvrir le nom de la variété d’arbre que l’on vient d’avoir sous nos yeux, mais comprenons-nous bien : que ça soit pour le chêne pédonculé, le bouleau, le pin, le châtaignier, quand on est nul en arbres, c’est du premier au dernier ! Alors de fait, l’activité est beaucoup moins amusante, mais je suis persuadée que les enfants seront plus patients que nous !

« l’aire de jeu » de l’exposition

S’en suit un parcours qui nous a laissées dubitatives sur « comment couper du bois en 10 leçons » (certaines étant particulièrement ingénieuses cela dit) et un espace de sensibilisation/recrutement pour futurs sylviculteurs. On aura très bien compris, après l’avoir lu 5 fois, qu’une belle forêt n’existe pas sans le toucher de l’homme, et qu’il n’existe plus de forêts naturelles. A partir de là, on cesse de nourrir de belles illusions et tâche de s’intéresser à la meilleure façon d’abattre un tronc à la hache, et examine la façon dont procédaient les Anciens Bretons.

Ne vous méprenez pas sur notre diatribe, nous sommes des fans absolues du travail de Philippe Bardel (Cher Monsieur Bardel, acceptez-vous d’épouser Marine ?), qui est un véritable artiste (on avait adoré l’exposition « Compagnons du ciel », mais on n’avait pas pu lui rendre justice à cette époque car le blog n’était pas encore né…) _c’est juste que trop de bachotage tue le bachotage _ mais la scénographie nous transporte réellement à l’orée de Brocéliande, nous amenant à explorer ces vertes étendues, à guetter des craquements dans les sous bois, et le hululement des chouettes… c’est de l’immersion, de la vraie !

Scierie morbihanaise

Ensuite on sort de la foret pour se diriger peu à peu vers la civilisation, et approche donc de la scierie, puis de l’atelier de menuiserie, reconstitué pour notre bon plaisir. On y trouve également différents outils d’ébénistes et de sabotiers, la seule chose qui manque pour vraiment s’y croire, c’est l’odeur. La prochaine fois il faudra penser à mettre un diffuseur parfum « humus » ou « bois coupé », et le charme sera complet. Bref, un très bel espace se trouve sous nos yeux. Avec simplicité, réalisme, pédagogie et grand respect pour ces travailleurs, on nous explique le savoir-faire des métiers autour du bois.

un menuisier

Une fois qu’on sort de l’atelier, il nous est donné de voir ce qui peut s’y créer. Alors on sait bien que l’écomusée a pour vocation de montrer et d’illustrer la vie rurale, mais nous exposer sous verre tous les meubles traditionnels de la Bretagne du 19ème, était-ce vraiment nécessaire ? On aurait envie de voir ce que le bois a dans les tripes ! Pour qu’on lui fasse l’honneur d’une telle exposition, on voudrait qu’il nous épate, voir ses possibilités et aussi ses limites (à part bien sûr qu’il brûle). On ne nous donne à voir que quelques meubles design d’un goût discutable, mais rien qui puisse évoquer la place du bois dans notre société présente et future, face aux matériaux de synthèse (pas même d’évocation de la technique de dendrochronologie, alors qu’on est dans un musée ! Sauf si bien sûr cela s’est perdu dans les mille et un panneaux et que je l’ai raté… dans ce cas là, mea culpa). On peut lire pléthore à ce sujet sur les innombrables panneaux de l’exposition, mais peu d’illustrations.

Très bretonnante, (même Nathalie qui est un pur produit breton l’a reconnu !) l’exposition prévoit tout de même un « quota bois ethnique », qui compare les essences de bois exotiques et nordiques avec les essences locales. Et voilà, c’est la fin.

Marine a parfaitement résumé notre ressenti à la sortie de l’exposition temporaire. Un point très positif de cette exposition, c’est l’ambiance que l’on y trouve. Les couleurs, les bruits, les objets et photographies présentées, sont tout autant d’éléments qui rendent un très bel hommage au milieu forestier et qui nous permet de nous y croire (telle Dame du lac vagabondant dans son Val sans retour pour y souffler et respirer le bon air, surtout quand Lancelot l’énerve ou que l’ordinateur est tombé en panne). Pourtant, l’explication un peu trop « professionnelle » de ce qu’est la forêt et comment faut-il couper du bois a un peu freiné notre élan. Le voyage pourrait nous conduire plus loin, sur l’utilisation du bois tout autour de nous (qu’est ce qui est en bois entour de nous ? Pourquoi le bois est un élément indémodable de l’architecture depuis les cabanes protohistoriques ?), sur ses qualités incontestables, sur son avenir dans notre société, sur le plaisir de se promener dans les forêts… etc. Allez, on y est presque ! D’accord on apprécie découvrir (ou redécouvrir, pour les bûcherons), la composition d’une forêt et les métiers qui sont liés à cette dernière, mais on veut aussi entendre l’ôde aux forêts que l’on imaginait! Oui, le bois, la forêt, c’est formidable ! Mais si, je vous assure ! Mais son âme est passée où ?

Malgré nos satyres, l’exposition « Bois, l’âme de la forêt » permet d’apprendre énormément sur l’arbre, comme un phénomène naturel qu’on doit effeuiller comme un livre pour en percevoir le fonctionnement et l’essence. On ne serait jamais trop tenté de sensibiliser le visiteur à la question écologique. Lui faire comprendre que l’implication de l’homme dans la nature n’est pas toujours un mal, choses particulièrement importantes à l’heure où le politiquement correct a parfois tendance à étouffer la science. Donc on pardonnera les tentatives de bourrage de crâne qui se cachent dans les recoins de la scénographie, qui rien que pour l’esthétisme, mérite d’être vue. C’est aussi une activité parfaite à faire en famille, et qui donne en sortant l’impression de revenir d’une balade à Paimpont, les châtaignes en moins.

Par ailleurs pour les bambins (mais pas que !), les activités pédagogiques et les ateliers sont fidèles à la qualité de l’Ecomusée de la Bintinais. Vous verrez comme vos enfants reviendront heureux après une sortie scolaire là-bas en compagnie de sa classe (si si ! on s’est renseigné !). Et de même pour vous ! Le 13 janvier prochain par exemple, c’est le métier d’ébéniste qui vous sera présenté. Les nombreuses (et chouettes) activités autour de l’exposition se découvrent ici : Agenda de l’Ecomusée

Alors allez-y ! Que dis-je : courez-y ! 

Rendez vous sur le site de l’Ecomusée du Pays de Rennes pour plus de détails sur l’exposition

un article à quatre mains, par Nathalie Bidan et Marine Clabaut

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s