Novacook: un ovni culinaire à Rennes

Retour aux produits locaux, au « fait-maison », au bio, mouvements végétariens et préoccupations nutritionnelles, la cuisine est revenue au goût du jour. C’est dans ce contexte plutôt favorable que Rennes lance son projet de plateforme d’ingénierie culinaire. Effet de mode ou réel besoin en matière de recherche, l’avenir nous le dira. 

Le futur « couteau suisse » culinaire de la Bretagne

Une plateforme d’ingénierie culinaire verra le jour dans la zone Atalante de Rennes à l’horizon 2013. Le directeur de projet Freddy Thiburce la voit comme un immense « couteau suisse » qui regrouperait à la fois cours de cuisine à destination des professionnels et des particuliers, des laboratoires de recherche culinaire et d’analyse sensorielle, un amphithéâtre et des salles de réunion, un marché de producteur locaux sur le parvis ainsi que trois restaurants « d’expérimentation ».

Ce pôle doit devenir un lieu d’innovation en matière d’ingénierie culinaire. Pour Jean-Michel Lemetayer, président de l’association Plateforme d’ingénierie culinaire: « Ce lieu doit contribuer à l’image gastronomique du territoire et faire émerger une nouvelle identité alimentaire et culturelle ». Il s’agit de répondre aux besoins des professionnels de l’agroalimentaire, de favoriser l’échange entre producteurs, restaurateurs et consommateurs. La plateforme se veut lieu d’expérimentation qui élaborera de nouveaux produits, de nouvelles recettes, proposant des équipements innovants à destination des acteurs de l’agroalimentaire.

La plateforme sera également l’occasion de créer un campus culinaire. C’est ainsi que non loin de l’Agrocampus déjà en place, les écoles de crêpiers et de pizzaïolos actuellement installées à Maure-de-Bretagne viendront occuper les lieux ainsi que des structures de développement de l’agroalimentaire, comme Valorial ou l’Association bretonne des entreprises agroalimentaires.

Et le grand public?

Selon Thierry Thiburce, la plateforme aura vocation à « s’ouvrir au plus grand nombre ». Qu’en sera-t-il du grand public? La cuisine est un élément populaire qui favorise la cohésion sociale et la convivialité. Le projet parle de cours à destination des particuliers, de restaurants, de conférences et de démonstrations ouvertes à tous. Le grand public osera-t-il seulement passer les portes de ce qui semble être un temple réservé à la crème du monde de la gastronomie?

Rendez-vous début 2013 pour l’ouverture.

Publicités

Une réponse à “Novacook: un ovni culinaire à Rennes

  1. L’identité à toutes les sauces une nouvelle fois. « Ce lieu doit contribuer à l’image gastronomique du territoire et faire émerger une nouvelle identité alimentaire et culturelle « .

    Et quels sont les financeurs de ce beau projet ? Il est bon de rappeler ici que Monsieur Le Métayer fut le président de la FNSEA pendant près de 10 ans. Serait-ce un nouvel outil pour les adhérents du syndicat?
    J’émets un doute quand à la place des producteurs bio hors circuit conventionnel et aux adhérents des autres syndicats (confédération paysanne et coordination rurale).
    A voir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s