La valorisation d’un château du Val de Loire: l’exemple d’Azay-le-Rideau

La valorisation d’un château du Val de Loire : l’exemple d’Azay-le-Rideau

Les fameux châteaux de la Loire attirent de nombreux visiteurs français et étrangers chaque année. Lieux particulièrement animés durant la haute saison, ces différents sites patrimoniaux peuvent également être visités au cœur de l’hiver.

C’est au détour d’une rue pavée que l’on parvient au château d’Azay-le-Rideau. Le passage par lequel on accède à la propriété est relativement modeste. Le visiteur est donc d’autant plus surpris lorsqu’il se retrouve face à l’imposante bâtisse. Le parc à l’anglaise ne manque pas non plus de charme et, à cette époque de l’année, les arbres dépourvus de leurs feuilles lui donnent un aspect d’autant plus romantique.

Plusieurs choix s’offrent au visiteur pour aborder le château d’Azay-le-Rideau : une visite à effectuer en autonomie et agrémentée d’un dépliant d’accompagnement, une découverte du site à l’aide d’un audio-guide, ou bien une visite guidée.

Au cours de cette dernière, on découvre l’histoire du château. C’est un riche financier et sa femme, Gilles et Philippe Berthelot, qui entreprennent sa construction après avoir hérité du terrain en 1518. Les initiales du couple figurant à l’entrée de la bâtisse témoignent de cette époque. Au dessus de celles-ci, une salamandre et une hermine rendent hommage aux souverains contemporains de la construction: François Ier et Claude de France, fille d’Anne de Bretagne. En 1527, Gilles Berthelot est toutefois soupçonné par le roi de France de malversation. Le château est donc saisi et donné à Antoine Raffin, compagnon d’arme du monarque. Aujourd’hui, le site  appartient à l’Etat, qui l’acquiert en 1905 et est classé au titre des monuments historiques.

Pour découvrir Azay-le-Rideau sur le site du Centre des monuments nationaux : http://azay-le-rideau.monuments-nationaux.fr/

Azay-le-Rideau constitue un très bon exemple de l’architecture de la Renaissance. Certains éléments rappellent la période médiévale : des douves entourent le château et des tours s’élèvent aux angles du bâtiment. La comparaison s’arrête pourtant là : de larges ouvertures laissent entrer le jour dans les différentes salles, des bandeaux, sortes de moulures en saillie sur la façade, marquent la séparation entre les différents étages et permettent d’établir une symétrie dans la construction. Enfin, un imposant escalier se situe au centre de l’édifice et permet d’y accéder.

Dans les salles, on a tenté de reconstituer le mobilier de l’époque à partir d’inventaires. A noter, un ensemble de tapisseries illustrant le mythe de Psyché, qui a d’ailleurs fait l’objet d’une exposition temporaire en 2009. La visite guidée nous conduit également dans les combles, récemment ouvertes à la visite. Le rez-de-chaussée est quant à lui arpenté sans le secours du guide et est aménagé à la façon du XIXè siècle.

Si la visite ne manque pas intérêt dès lors que l’on est accompagné d’un guide, il est à regretter que d’autres supports de médiation moins conventionnels ne soient pas proposés au visiteur, particulièrement durant la basse saison. En été, un spectacle nocturne apporte une touche d’originalité à ce château. Cela permet à Azay-le-Rideau de se démarquer quelque peu dans une région où les monuments du même type se comptent par dizaine et peuvent se ressembler pour un œil non averti. Ce spectacle permet de voir l’édifice sous un angle nouveau, dans lequel l’imaginaire a toute sa place. Savant mélange entre spectacle animalier, art vivant contemporain et son et lumière, cette représentation permet de s’approprier l’espace du parc et de mettre en valeur le monument.

Pour en savoir plus sur le spectacle nocturne d’Azay-le-Rideau : http://www.dailymotion.com/video/xe8o7c_spectacle-nocturne-au-chateau-d-aza_creation

Ces représentations n’ont toutefois lieu que deux mois dans l’année et d’autres initiatives, semblables à l’exposition temporaire autour du mythe de psyché, permettraient de valoriser le château à des périodes où la fréquentation est moindre. Cette baisse du nombre de visiteur pourrait d’ailleurs être mise à profit pour organiser des actions de valorisation plus difficiles à mettre en place lorsque le château est bondé.

Publicités

Une réponse à “La valorisation d’un château du Val de Loire: l’exemple d’Azay-le-Rideau

  1. Pingback: Le Château de Blois fait peau neuve « Culture Extensive·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s