50 ans d’archéologie au Château de Caen

L’archéologie est à l’honneur au Musée de Normandie, partenaire du projet Interreg IV « Norman Connections« . Ce projet a pour objectif de créer un réseau transfrontalier de professionnels du patrimoine normand des deux côtés de la Manche. Autres partenaires : les châteaux de Hastings, Rochester, Colchester, Norwich, Falaise et le musée de la Tapisserie de Bayeux.

Suite aux destructions de la seconde Guerre Mondiale, le Château de Caen est devenu le premier chantier d’archéologie médiévale en Europe. Jusqu’alors, les recherches archéologiques avaient été principalement réservées aux ruines antiques ; sous la direction de Michel de Boüard, le chantier du Château devient un site de référence.

Les fouilles permettent dès 1956 de dégager les grands lieux du pouvoir de la Normandie médiévale : le donjon, le palais de Guillaume le Conquérant, la Salle de l’Echiquier. En 2005, puis 2011, de nouvelles fouilles révèlent tout un quartier artisanal des XIIe-XIIIe siècles et un une maison médiévale parfaitement conservée. Cet été, les recherches archéologiques recommencent. Le Musée de Normandie a donc décidé d’employer les nouvelles salles d’expositions du Rempart pour nous présenter l’histoire de cinquante ans de recherches archéologiques.

 

Les salles du Rempart, construites entre béton et acier, sont organisées autour des vestiges de la  forge et de la maison médiévale découvertes en 2005. Le propos de l’exposition est donc particulièrement pertinent, et éclaire ces découvertes sous un jour nouveau. 

L’exposition « 50 ans d’archéologie au Château de Caen » semble avoir pour objectif de mettre ces bâtiments encore plus en valeur par une scénographie minimaliste, puisque l’ensemble du contenu tient en une dizaine de panneaux suspendus. Après la présentation du projet Norman Connections, le visiteur découvre les fouilles du château, présentées de façon chronologique. Quatre maquettes illustrent les évolutions du château à travers les âges. Le parcours du visiteur le mène directement, en guise de conclusion, vers la forge médiévale

Les projets se poursuivent au Château. En plus des fouilles archéologiques prévues pour cet été, on prévoit la transformation de l’église St George, actuellement espace d’exposition temporaire, en centre d’accueil et d’interprétation du Château de Caen.  On espère que ce centre accueillera un contenu un peu plus fourni sur l’histoire de l’archéologie et des différentes restaurations et constructions spectaculaires au Château!

En attendant, l’exposition « 50 ans d’archéologie au Château de Caen » se poursuit jusqu’au 30 avril.

 Pour visualiser les différents espaces du Château de Caen, c’est ici.

Pour les visites et ateliers thématiques, voilà le programme.

 

Publicités

Une réponse à “50 ans d’archéologie au Château de Caen

  1. Pingback: Sur les pas des archéologues : comprendre une fouille archéologique | Culture Extensive·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s